Sur le Champ – Soigner les pouvoirs avec le Dr Louis Fouché

Sauvez les pouvoirs avec le Dr Louis Fouché

Pour cette émission, Elyes reçoit Louis Fouché, médecin-anesthésiste-réanimateur. Il travaille en réanimation à l’hôpital de la Conception à Marseille. Il est porte-parole d’un collectif : « Réinfo-covid ».

« Réinfo-covid » a pour objectifs :

  • Mettre en relation tous ceux qui veulent agir
  • Proposition d’une autre politique sanitaire : aider les gens à sortir de la peur pour aller vers la prudence, et à sortir de la colère pour aller vers le courage
  • Aider à l’ouverture du débat scientifique et démocratique sans conflits d’intérêts (ex : débat sur l’hydroxychloroquine – balance bénéfices/risques)

Louis Fouché nous décrit un système de santé qui n’a pas attendu la crise sanitaire pour se dégrader dangereusement au fur et à mesure des décisions politiques qui diminuent toujours plus les budgets. Avec la mécanisation et la numérisation, on a fait de la médecine un modèle industrialisé, évalué et rationalisé de production et de consommation de biens et de services de soins. Les agents sont « prolétarisés », ils travaillent à la chaîne avec des tâches bien précises. Nous sommes au bout du système, lui qui se veut toujours plus productif est devenu contre-productif. La gestion inhumaine des patients engendre toujours plus de soins. Il est évident qu’une prise en charge holistique des personnes qui prenne en compte l’environnement social, familial, professionnel est bien plus efficace. Connaître au mieux ses patients permet de proposer des soins plus adaptés et finalement de baisser les dépenses. Le bien-être des personnes passe avant tout par leur épanouissement social, la base que la médecine a occulté, celle-ci subissant la « gouvernementalité par les chiffres ».

Pour Louis Fouché, le début de la souveraineté, c’est prendre soin de soi, c’est-à-dire manger correctement, dormir, avoir une vie sociale, rire,…

Pour lui, il faut admettre que la nature, dont nous faisons partie est faite d’interactions qui sont du domaine de l’amour, du partage, de la coopération, de la tension, du rapport de force, du conflit ouvert, de l’éradication de l’autre,… Il faut commencer par soi-même, être en bonne santé, être en paix intérieure, renouer avec la nature, le réel, puis ensuite aller vers les autres qui paraissent semblables et qui se posent les mêmes questions. L’idée est de former petit à petit un groupe de personnes fiables autour de soi. La puissance de ce groupe grandira par le nombre avec le temps.

Il s’agit de soigner les pouvoirs (politiques, économiques, médiatiques…) individuellement, puis collectivement.

A quoi sert le pouvoir ? Construire un « nous » qui soit sécurisant, protecteur et qui permette l’émergence du « je », l’étincelle intérieure qui permet de mettre son talent au service du « nous ».

Il faut être dans le « non-agir », c’est-à-dire ne plus participer au système pour lui retirer du pouvoir petit à petit (éteindre sa TV, lâcher son smartphone, cultiver ses légumes…). Ensuite, il s’agit de se regrouper pour agir ensemble en commençant par remettre le lien social au cœur du système. Pour soigner le pouvoir, on doit réparer ce que le système tente de détruire : l’autre. C’est le lien social qui nous tient en bonne santé avant tout.

Elyes
Author: Elyes

Author: Elyes

Laissez un commentaire !