Le constat sans équivoque

Cela fait bien des années que la France est aux mains de prédateurs qui s’attachent à détruire le programme des jours heureux que le Conseil national de la Résistance nous a légué. En effet la destruction du service public n’est plus a démontré et nous sommes conscient que les Français attendent une méthodologie et des solutions pratique pour prendre en main leur destin. Le Service Public Libre est la pour ça.

Après l’élection de Macron et avant l’apparition des Gilets Jaunes en marche, beaucoup d’entre nous était désespéré, isolé, en manque de perspective. Notre avenir individuel et collectif était compromis jusqu’à ce que la magie des Gilets Jaunes face son effet. Cette euphorie que nous avons sentie du niveau local jusqu’au niveau mondial a marqué les esprits avec un espoir indélébile.

Intuitivement le peuple Français s’est alors réapproprier l’espace public et le lien social s’est reconstruit de manière exponentielle avec la formation de collectif et d’initiative hors du commun.

Le groupe des Gilets Jaunes Constituants a vu le jour le 10 décembre 2018, ses premiers objectifs étaient simples :

  • Participer au sursaut général de contestation du système politique actuel
  • Infuser chez les Gilets Jaunes la connaissance des causes structurelles et des individus responsables du démantèlement de la France.  
  • Montrer qu’Emmanuel Macron n’est qu’un valet servile au service de puissants lobbies
  • Partager des méthodologies de manifestation et de ré-information pour armer politiquement les acteurs du mouvement contestataire
  • Donner un exemple de lutte pacifique et bienveillante avec une pensée radicale
  • Gagner le respect de nos camarades et développer des convergences opérationnelles.

Un nouveau service public, Le Service Public Libre

C’est fort d’une expérience quotidienne sur le terrain que l’association des jours heureux (loi 1901) est née avec toujours cette volonté profonde de ré-informer politiquement pour agir efficacement. Et parce que de plus en plus de Français constatent les graves lacunes, dérives et omissions dans le traitement de l’actualité au sein des médias sous contrôle ploutocratique, une partie du collectif a décidé de créer un organe décisif pour la suite du combat.

C’est en gardant la même volonté de maintenir une pression sur le pouvoir en place et pour aller plus loin tout en gagnant en professionnalisme que l’idée de créer notre propre média a vu le jour. Produire des émissions de meilleure qualité, garder une ligne directrice claire vers la reconquête et centraliser l’information pour une meilleure compréhension est indispensable à la suite du combat.

Car noyé sous les nouvelles contradictoires des médias oligarchique il est d’une ultime nécessité de partager la même lecture des évènements.

C’est pourquoi nous ouvrons pour vous la voie de la solution, la voie de la reconquête au sens large avec la création d’un nouveau service public, le service public libre.

L’association se réclame de la Charte de Munich adoptée le 24 novembre 1971 par la Fédération Européenne des Journalistes, et signée par tous les syndicats du journalisme de France, d’Allemagne, de Belgique, d’Italie, du Luxembourg et des Pays-Bas. Cette Charte est une « Déclaration des devoirs et des droits des journalistes », proclamant en tout premier lieu qu’un journaliste doit

« Respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître la vérité ».

Charte de Munich 1971

Le combat continue

Suite à l’élection d’Emmanuel Macron – le candidat soi-disant « antisystème » – et à l’apparition de la vraie France en marche que sont les Gilets Jaunes, le contexte français a évolué et la flamme de la reconquête n’a jamais été aussi ardente.

Le service public libre s’inscrit dans ce contexte, avec l’objectif de déterminer l’actualité comme les Gilets Jaunes l’ont fait à maintes reprises en imposant leur programme au gouvernement et aux médias, valets serviles de l’oligarchie.

Le service public libre a vocation à devenir une référence de la France authentique en développant progressivement sa programmation et ses services.

Cette France authentique incarne l’idéal de bien commun que notre ligne éditoriale aidera à identifier, conceptualiser et mettre en pratique.

Pour atteindre ses ambitions, le service public libre prend le pouvoir et assume le rôle de haute autorité de la Charte de Munich pour relever les transgressions et condamner publiquement les coupables de violation de cette charte internationale.

Vers la victoire

C’est dans ce cadre que par le contenu proposé, l’exemplarité et la persévérance, notre équipe organisera le « vrai grand débat » dont le citoyen Macron a privé les Français. C’est pour nous le moyen de constituer le langage commun qui nous manque tant afin que les débats contradictoires fassent office de formation politique et populaire.

Condition sine qua non si le peuple français maintien sa volonté de reprendre le pouvoir grâce à des outils comme le RIC.

Les Gilets Jaunes Constituants incarnent le creuset de toutes les sensibilités, c’est pourquoi l’association des jours heureux s’imposera comme le service public accompagnant la victoire du peuple français sur l’oligarchie mondialiste.

« Nous sommes en guerre. Nous ne luttons ni contre une armée ni contre une autre nation, mais l’ennemi est là, invisible, insaisissable et il progresse. » 

EMMANUEL MACRON

« Nous sommes en guerre. Nous appelons tous les acteurs politiques, économiques, sociaux, associatifs, tous les français à s’inscrire dans cette union nationale qui a permis à notre pays de surmonter tant de crises par le passé. « 

EMMANUEL MACRON

« Nous sommes en guerre, oui. »

EMMANUEL MACRON

Cette guerre de classe et de souveraineté requiert une mobilisation organique de tous les Français et de toutes les Françaises.

Le Service Public Libre, la prise du pouvoir pour tous et partout

C’est notre devoir de nous donner des moyens à la hauteur de notre action.

C’est pourquoi nous développerons une collectivité d’individus libres grâce à des modèles économiques viables et souverains, qui aideront les Français opérants à briser leurs chaînes de soumission et de dépendance. 

Le service public libre est donc aussi une porte vers l’émancipation individuelle au travers du collectif. La responsabilisation est nécessaire à toute forme de prise du pouvoir : plus vite nos véritables élites de tous horizons construiront ensemble, plus vite nous réduirons la distance entre nous et la victoire. 

Afin de rendre possible ce qui est nécessaire, et pour résumer nos intentions, nous travaillons à : 

  • Mettre en lumière le mensonge
  • Donner des moyens de communication et d’organisation
  • Proposer des solutions et des formations pratiques
  • Accomplir la révolution de la vérité
  • Guider l’actualité et offrir un agenda opératif
  • Renouer avec la France authentique pour sortir de l’impasse du capitalisme de connivence
  • Assumer le rôle de Haute Autorité de la Charte de Munich
  • Construire le vrai grand débat autour d’un langage commun de vérité
  • Développer des modèles économiques viables et souverains
  • Mobiliser et générer des hommes et des femmes libres 

Les cercles dits Dissidents de tous bords et les Gilets Jaunes incarnent la résistance et la reconquête : ils sont les « antisystème » historiques. Nous en appelons à toutes les bonnes volontés pour nous aider à atteindre nos objectifs et à faire aboutir nos prétentions de bien commun.

Vive le mouvement historique des Gilets Jaunes en marche vers la Victoire !

Vive la France !

L’équipe du Service Public Libre