Les gilets jaunes parisiens adoptent le mandat impératif et révocatoire pour les manifestations déclarée

Dimanche 7 février s’est tenue à Paris une réunion qui fera peut-être date dans l’histoire du mouvement des Gilets Jaunes.

Le service public y était présent et s’est fait témoin de ce qu’il s’est passé.


L’objectif était simple: mettre un terme à la division et à la cacophonie qui avaient lieu dans les manifestations parisiennes.

En effet depuis des mois, chaque samedi, les gilets jaunes se posent la question « et toi tu vas à quelle manif? ».

Parfois 3/4 parcours sont déclarés dans Paris, en même temps, donnant lieu à une invisibilité des manifestations, au dégoût des manifestants venant de province et qui sacrifient parfois des centaines d’euros pour participer aux rassemblements, censés être unitaires, sur la capitale.

Étaient donc réunis autour de la table ce dimanche beaucoup de déclarants, et une certaine diversité idéologique  représentative de ce que sont les gilets jaunes : 1er bon point.
Le débat s’est d’abord ouvert, laissant ressortir des frustrations, la volonté de s’exprimer et de faire connaitre son désaccord sur telle ou telle manière de voir les choses. Puis Vincent (Maquis) a recentré la discussion sur le sujet et l’ordre du jour établi: les déclarants présents seront-ils d’accord pour participer à un tirage au sort afin qu’il n’y ait qu’un seul parcours gilet jaune par semaine?

Finalement, après une pause, les résultats ont été exprimés : les quatre groupes de déclarants ont solennellement accepté de participer à ce tirage au sort.

Le mandat impératif et révocatoire a été mis en application pour la première fois dans une « assemblée gilets jaunes » sur un engagement précis et mesurable. Cela démontre également la volonté des gilets jaunes présents de mettre en application les fondamentaux démocratiques qu’ils réclament dans leurs revendications.

Chacun a donc mis de côté son égo et a pu faire un pas vers l’autre. Un premier pas sur la route de la victoire. Considérant que l’ennemi premier est largement au-dessus de toute considération idéologique, les discussions sont allées bon train dans le sens de l’alliance des forces contre le pouvoir macronien et tout ce qu’il représente.

Nous ajouterons que cette première réunion, réalisée au forceps avec une quarantaine de participants, doit en amener d’autres, lesquelles resteront ouvertes à la venue de nouveaux déclarants absents lors de ce premier essai.

Ci dessous compte rendu de la réunion

« Toute maison divisée contre elle-même périra. »

Si de nombreux Gilets jaunes parisiens ont été, depuis le début, exemplaires en terme de ténacité, il faut bien reconnaître que les démons de la division risquent de dissuader définitivement nos camarades provinciaux de venir de leurs régions pour battre le pavé avec des contestataires incapables de s’entendre pour organiser une manifestation unique dans la capitale chaque samedi.

C’est pourtant la transversalité du mouvement qui a fait sa force, quand se sont rencontrées des personnes d’âges, d’origines, de milieux sociaux et de tendances politiques différents, voire opposés.

C’est donc pour tenter de résoudre ce grave problème qu’une réunion a été organisée le dimanche 7 février 2021 à Paris, l’objectif étant d’organiser et de coordonner les manifestations hebdomadaires afin qu’un seul parcours soit déclaré auprès de la Préfecture.

Les participants se sont ainsi réunis dans le strict respect des consignes sanitaires.

Il était prévu que la réunion se déroule sous forme de questions suivies de votes, puis d’un tirage au sort des déclarants pour la période février – avril 2021.

Étaient ainsi conviés, sur invitation, des Gilets jaunes d’Île-de-France considérés comme représentatifs en raison de leur présence régulière lors des actes du samedi. Le nombre des personnes présentes était évidemment déterminé par les possibilités d’accueil et par les restrictions dues au contexte sanitaire.

Il était également entendu que les absents qui souhaiteraient participer aux prochaines réunions pourraient se faire connaître auprès des déclarants, la porte ne leur étant pas fermée.

Les organisateurs, Patrice, Olivier, Vincent « le Maquis », Carine, Didier et Stéphane, ont ouvert la séance dans le but d’aboutir enfin à ce qu’un seul parcours Gilets jaunes soit déclaré lors de chaque Acte, celui-ci devant être médiatisé suffisamment à l’avance, via un blog dédié, afin de permettre aux camarades des régions de s’organiser pour y participer.

Quelques organisateurs ou Gilets jaunes bien connus se sont exprimés pour rappeler l’historique et les objectifs du mouvement, l’importance de manifester devant des lieux stratégiques, la nécessité pour les organisateurs d’accompagner les participants blessés ou interpellés (tout en cherchant bien entendu à éviter cette éventualité), le respect des différentes sensibilités politiques…

Vincent a également rappelé une évidence, à savoir qu’une manifestation n’était pas la révolution et que le but était de maintenir la flamme pour permettre le retour des provinciaux qui constituent le cœur du mouvement.

Sabrina a quant à elle émis l’idée de faire constater par huissier les pratiques illégales des forces de l’ordre.

Enfin, Abdel de la « Red Family », venu d’Avignon, a insisté sur l’importance de se retrouver ensemble pour marcher et sur la dénonciation de la dictature sanitaire.

 

Après ce préambule, le vote organisé de façon anonyme a donné les résultats suivants :

1/ Souhaitez-vous conserver tous les samedis du mois pour les manifestations Gilets jaunes ? Sinon, à quelle fréquence (de 1 à 4) ?

La majorité absolue a tranché pour le oui. Les manifestations continueront donc tous les samedis à Paris.

2/ Souhaitez-vous que la manifestation des médias du premier samedi de chaque mois soit intégrée dans le calendrier des Gilets jaunes ?

La majorité absolue a tranché pour le oui.

3/ Êtes-vous d’accord pour un appel national le dernier samedi de chaque trimestre ?

La majorité absolue a tranché pour le oui.

Enfin, après constitution de quatre groupes, à savoir :

  • les « Gilets jaunes cortégiens, femmes Gilets jaunes et citoyens en colère » (Nejeh, Théo et Sabrina) ;
  • les « Médias – Marche Gilets jaunes citoyenne» (Florence, Marie-Charlotte et Édith) ;
  • les « Résistance Gilets jaunes » (Jean-Christian, Didier et Stéphane) ;
  • le « Syndicat Gilets jaunes» (Stéphanie et Alex),

Le tirage au sort des prochaines manifestations (après celles d’ores et déjà réservées jusqu’au 20 février) a abouti au résultat suivant, chacun s’engageant évidemment à ne pas déclarer un autre événement en parallèle :

27 février : « Gilets jaunes cortégiens, femmes gilets jaunes et citoyens en colère » ;

6 mars : « Médias – Marche Gilets jaunes citoyenne » ;

13 mars : « Résistance Gilets jaunes » ;

20 mars : « Syndicat Gilets jaunes » ;

27 mars : Les quatre groupes déclareront ensemble pour l’appel national !

3 avril : « Médias – Marche Gilets jaunes citoyenne » ;

10 avril : « Gilets jaunes cortégiens, femmes gilets jaunes et citoyens en colère » ;

17 avril : « Résistance Gilets jaunes » ;

24 avril : « Syndicat Gilets jaunes ».

Sur ce succès, puisque l’unité est donc désormais effective, la séance a été levée, accompagnée d’une ovation bien méritée pour les organisateurs de la réunion.

Les Gilets jaunes sont toujours là !

Elyes
Author: Elyes

Author: Elyes

2 thoughts on “Les gilets jaunes parisiens adoptent le mandat impératif et révocatoire pour les manifestations déclarée

  1. Declarer … Est-ce une bonne tactique ? Combien de temps avant que ne se repetent inlassablement (mais qui lassent et improductifs) les parcours « Bastille Nation » et que ce mouvement finisse par se steriliser lui meme ? Ce qui a fait la « virulence » (c’est un mot d’actualite) des Gilets Jaunes et son cote « attractif », je dirais « sexy », c’est justement qu’il fut fort et non realise dans le « in vitro » du systeme, mias bel et bien sa capacite a etre virulent « in vivo ». Les reprises de peages, les actions devant les banques ou dans les medias (BFM) n’ont pas fait l’objet de « declarations » … Et c’est pourtant ce qui a fait l’aura et le succes des Gilets Jaunes … Je pose ca la, comme ca …
    Ce commentaire n’est pas critique vis a vis des gens qui se bougent et font vivre un mouvemement, ce commentaire ne pretend pas etre « donneur de lecons », c’est juste une remarque sur le fait qu’il (ce mouvement) ne doit pas perdre de son panache, de sa verve, de ses … « hormones » ! La virulence, c’est la capacite a se reproduire !
    Une visibilite politique, celle du projet nouveau de societe, nouveau en des principes de souverainte et d’independance notamment monetaire, de democratie reelle et plus directe, est evidemment de mise, mais elle ne doit pas occulter la necessaire part d’action, celle qui seduit, qui gagne le coeur, et s’installe dans les esprits, celle qui bouscule la lethargie orchestree, celle qui genere l’etincelle…
    Le rapport de force est inversable. Comme l’a bien decrit M. Upinski sur ce site, le pouvoir se reprend en reprenant en main la communication, et ceci par la virulence des mots ! Toujours cette fameuse virulence ! La virulence des mots comme le « J’accuse » en exposant les crimes de l’Oligarchie monodialiste et de son loufiat local Macron.
    La virulence, c’est la capacite a se reproduire …
    Il y a beaucoup a dire sur cette video. Je suis plutot d’accord pour dire que des manifestations tous les samedis c’est beaucoup tropcar usant. Je trouve aussi que lapersonne qui dit que il serait bien plus rassembleurs de mettre en avant les revendications initiales, (et denoncer la collusion oligarchie-medias est totalement necessaire) comme le RIC. Je ne suis pas d’accord avec la personne qui dit que les revendications ont evolue ? Non, la Justice, fiscale et sociale, le reprise en main nationale de la creation monetaire comme outil principal de la mise en place dun projet politique, la Souverainete de nos decisions en sortant de l’Union Europeenne et notre independance militaire en sortant de l;Otan. Le reste comme disait de Gaulle, n’est qu’intendance … Une fois ces outils en place nous pourrons reellement faire exercice de la democratie. C’est justement dans la dissolution du medssage initiale que la confusion et la division d’installe. Le but des Gilets Jaunes est la reprise du pouvoir, pour le redonner a la societe, au peuple, pour qu’il puisse l’exercer lui, et non l’oligarchie. On ne va pas se mettre a dsicuter le prix de la baguette, sinon on en est pas sorti !

    1. Comme l a dit le macronavirus lui même lors de son passage au liban l an dernier : «une révolution ne s invite pas, c est le peuple qui la décide». En attendant ce moment qui ne saurait tardé, vue le bouillonnement caché dans les entrailles des français, les gilets jaunes se doivent d’être unis et forts à Paris qui est la ville des pouvoirs.
      Et les revendications ont obligatoirement évoluées face aux saloperies de plus en plus profondes pondues ou voulues par Macron et ses sbyres (loi Sécurité globale, loi séparatisme, interdiction chloroquine, vaccin pas obligatoire Mais carnet vaccinal ou bornes devant magasins qui empêcheraient de rentrer les non vaccinés, restaurateurs qui se meurent, étudiants qui se meurent…) !

Laissez un commentaire !